Lun-Ven: 16:30-18.30, Sam: 10:30-12:00
Messes : Sam 18:30, Dim 10:30
Homélie – Dimanche de la parole
Accueil » La Liturgie  »  Messes  »  Homélie  »  Homélie – Dimanche de la parole
Homélie – Dimanche de la parole

Nous sommes le dimanche de la parole de Dieu voulu par notre Pape François. Le Saint Père veut nous sensibiliser sur l’importance de la Parole de Dieu. Nous l’entendons ensemble à la messe : c’est une des façons de la recevoir, comme une nourriture partagée en communauté avant l’Eucharistie… Mais il y a bien d’autres façons de la recevoir pour qu’elle nous éclaire… Cette année nous lisons plus particulièrement l'Évangile de St Marc. C’est le plus court des quatre évangiles. St Marc a pris le parti d’un langage symbolique très épuré pour témoigner de Jésus, Christ, Fils de Dieu. Aussi notre lecture doit être attentive à la symbolique des images et des situations qu’il présente. C’est aussi l’évangile qui met le plus en valeur la maîtrise et la puissance de celui qui vient nous sauver, à l'image du Lion qui figure cet évangile. Aujourd'hui le texte nous propose comme trois tableaux à méditer :

Dans le premier tableau, Jésus part donc en Galilée, son prêche est d'une force et d’une simplicité déroutantes : les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche, convertissez-vous et croyez à l'évangile… Ce sont les premières paroles du Christ, le temps de la prophétie est terminée, Jésus prend l'initiative : le règne de Dieu est tout proche. Cette scène est surprenante car elle ne prête aucun interlocuteur à Jésus... comme si le Christ prêchait dans le désert ! Ou plus justement comme s'il s'adressait à toute l'humanité... Ou encore comme s'il s'adressait à chacun de nous !... Le règne de Dieu : c’est la présence de Jésus venu habiter dans notre monde par sa parole de Vérité ! Convertissez-vous et croyez à l'évangile. Se convertir, c'est se détourner de sa conduite habituelle. C'est surtout croire en une promesse de Salut, c'est croire en Dieu, qu'il est bon, qu’il agit et que pour Lui rien n’est impossible. Croire en l’Évangile, c’est croire dans la fécondité de la bonne nouvelle car par elle, c'est le Christ lui-même qui se donne à nous : Il est à la fois le messager et le message. C’est pour cela que la Parole de Dieu nous transforme et fait de nous des croyants. Dans les deux tableaux suivants nous voyons justement la fécondité et l’efficacité de la parole du Christ !

Le deuxième tableau nous montre que la Parole de Dieu nous convertit : Simon et André sont représentés dans leurs activités quotidiennes. Ils sont pécheurs, alors ils jettent leur filets... il faut bien vivre...Jésus voit donc Simon et André, il les appelle et leur promet de donner un sens véritable à leur vie : Ils seront pécheurs d'hommes. Cette promesse d'une activité un peu mystérieuse, voire paradoxale, fait écho en eux. Ils acceptent de donner ce sens nouveau à leur activité, ils se convertissent... aussitôt ils suivent jésus.

Le troisième tableau nous montre que la parole de Dieu touche notre être, elle nous fait entrer en relation avec notre créateur. Cette présence du Seigneur transforme notre identité… cette relation n’est autre que la foi. Et la foi touche à notre être ! En effet, Jésus voit Jacques et Jean, ils ont une identité, une histoire, une tradition. Avant même qu’ils soient dans l'action, Jésus les appelle et ils laissent leur père pour suivre Jésus. Ils comprennent qu'avant toute activité, leur identité humaine de fils de Zébédée s’inscrit dans une identité plus grande : celle de fils adoptif de Dieu. En suivant le Christ ou parce qu’ils vont le suivre, ils deviennent des hommes nouveaux.

Il reste cette image si étonnante de pécheur d'hommes ! Pourquoi cette image a-t-elle pu toucher à ce point le cœur de Simon et d’André ? Dans la symbolique juive, la mer représente les forces du mal dans lesquelles l’homme se débat ; le pécheur d'hommes va donc les arracher à la perdition. Jésus fera de Simon et d'André, ainsi que de beaucoup d'autres, des pécheurs d'hommes. Ils travailleront tous à l’avènement du règne de Dieu.

En définitive, la première exhortation de Jésus nous dit l’essentiel : que nos activités quotidiennes, habitées par la foi, sont orientées vers le bien de l’autre, pour le bien du prochain, de mon frère. Cette fraternité, nécessité et aboutissement du règne de Dieu, ne peut se réaliser sans la Parole de Dieu. La fraternité qu’est venu instaurer Jésus est mise en valeur par le choix des 4 premiers disciples du Christ : Deux fratries de deux… comme pour insister… Souvenons-nous du livre de la genèse : le premier meurtre de l’humanité dans une fratrie de deux. Le choix de Jésus prend un sens profond : Là où le péché abonde, la grâce surabonde, dit St Paul.

Alors en cette semaine pour l’unité des chrétiens, nous pouvons méditer sur ces deux fratries emblématiques dans l’histoire du Salut… Le secret de ces deux fratries ?.. Chacun des membres veut le bien de l’autre, chacun des membres cherche à mettre son frère en valeur, même s’il est très différent ! Ces frères fonctionnent toujours en duo et non pas en duel !…Bref… ils exercent la charité chrétienne ! Ce tour de force… Il faut le demander à celui qui est l’unité du genre Humain : Jésus, Christ, Fils de Dieu. Pour cela, la lecture croyante de l’évangile nous aide et nous éclaire jour après jour. Alors les chrétiens pourront découvrir et emprunter de nouveaux chemins à partager.

P. Pascal Desbois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top