Lun-Ven: 16:30-18.30, Sam: 10:30-12:00
Messes : Sam 18:30, Dim 10:30
Espace 85 – Mars 2024
Accueil » Communication  »  Espace 85 – Mars 2024
Espace 85 – Mars 2024

Les dilemmes de notre temps


Notre actualité, nationale, internationale, ecclésiale, est très remuée en ce moment, faite de crises, et l’Histoire pourrait nous donner des repères à travers de bons exemples qui remontent aujourd’hui dans l’actualité. Mais les choix d’aujourd’hui ne peuvent pas toujours s’inspirer d’hier.
Nous voulons la paix en Europe, et pour cela les pays se réarment, des pays neutres entrent dans l’Otan. Nous célébrons l’entrée au Panthéon de ceux qui, apatrides, d’origine arménienne, le couple Manouchian et leurs compagnons, ont donné leur vie pour libérer la France occupée et sont morts martyrs au mont Valérien. Et la France vote une loi sur l’immigration qui est loin d’être accueillante pour ceux qui pourraient apporter à notre pays à leur tour le meilleur d’eux-mêmes.
Nous commémorons l’abolition de la peine de mort à travers l’hommage rendu à Robert Badinter et votons pour que l’avortement soit dans la constitution.
Les agriculteurs manifestent pour leur survie et le mouvement écologiste milite pour la survie de la planète dans des termes qui sont parfois contradictoires.
Dans notre Église, la bénédiction de couples homosexuels acceptée par Rome ne fait pas l’unanimité. Le bien de la part de Dieu est-il limité ?
Les enfants sont souhaités par les jeunes couples mais plus tard. Et quand c’est tard, le recours à procréation médicalement assistée est nécessaire, avec les souffrances qui accompagnent la démarche.
En ce temps de Carême, nous suivons Jésus qui marche vers Jérusalem, le lieu de sa Passion. Les apôtres, eux, leur dilemme est de suivre Jésus tout en étant les mieux placés. Jésus, dans une réponse pleine de patience à la demande des frères Jacques et Jean, répond que ce n’est pas d’être bien placé qui compte mais d’être au service des autres (Mt 20,17-28). Nous nous acheminons vers la fête de Pâques, précédée de la semaine sainte. Le Jeudi Saint, juste avant la Cène, Jésus a lavé les pieds de ses apôtres et leur a dit qu’eux-mêmes devaient se laver les pieds les uns les autres. Le service est comme son testament.
Dans le monde d’aujourd’hui si complexe, si incertain sur son avenir, nous avons des choix à faire, à notre niveau. Notre condition de serviteurs et servantes du Royaume doit dicter nos choix. Comment être au service de la vie, au service du frère ou de la soeur, en particulier des plus petits, des enfants ? Au service de la paix par nos comportements qui désarment, par nos engagements dans la société et en Église ?
Bonne marche vers Pâques à chacun, à travers la soif du désert avec Jésus qui a soif de nous rencontrer, de nous aimer.


J-Christophe Cabanis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top