Lun-Ven: 16:30-18.30, Sam: 10:30-12:00
Messes : Sam 18:30, Dim 10:30
Journées mondiales des Pauvres 18-19 novembre
Accueil » Témoignage  »  Journées mondiales des Pauvres 18-19 novembre
Journées mondiales des Pauvres 18-19 novembre

Chargé de mission pour la Pastorale des Personnes Handicapées, je fais partie du service diocésain de la Diaconie (au même titre que les associations comme le CCFD31 ou le Secours Catholique) et ce qu’on appelle « place et parole des pauvres ». Aussi, je côtoie la pauvreté et les pauvres et en premier lieu les personnes handicapées dont la majorité ne vit qu’avec 980€, ce qui n’est même pas le SMIC alors que le matériel médical qui pourrait leur permettre de vivre leur handicap dans de meilleures conditions est assez cher.
C’était le sujet traité début octobre lors d’une journée à laquelle j’ai assisté et dont l’intitulé était «Handicap et pauvreté ». Ça se passait à la CPAM juste devant la cathédrale. Cela dit, il y a, bien évidemment, des bien plus pauvres. Ceux-là sont de plus en plus nombreux et ils ne sont pas qu’en Afrique, en Amérique du Sud, à Haïti ou en Asie. Ils sont n’importe où, même en France.
Ce sont, peut-être, des personnes que l’on côtoie tous les jours, à la messe, dans la rue ou même au travail sans savoir qu’elles n’ont pas de toit digne, qu’elles mendient pour pouvoir manger, qu’elles passent leur temps entre les services sociaux, le Secours Populaire, ou le Secours Catholique pour s’habiller à moindre frais et faire vivre leur famille.
Ce dimanche 19 novembre c’est la Journée mondiale des pauvres alors, « n’oublie pas sans fin la vie de tes pauvres » (Ps 73, verset 19b). Ils ont besoin que l’on parle d’eux, qu’on ne les oublie pas et qu’on leur vienne en aide de quelque façon que ce soit même s’ils ont leur fierté et qu’ils ne disent rien. Rendons-leur leur dignité, allons à leur rencontre et aimons-les car ils sont le visage du Christ, « Le fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer sa tête », nous dit Luc (Luc 9 ; 58) dans les écritures. Souvenons-nous du roi qui sépare les brebis et les boucs (Mt 25, 32-46). Tout ce que nous faisons… ou non aux plus petits, c’est à Jésus que nous le faisons… ou que nous ne faisons pas.

J-L D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top