Lun-Ven: 16:30-18.30, Sam: 10:30-12:00
Messes : Sam 18:30, Dim 10:30
Psaume de la messe du 12ème Dimanche ordinaire, année A
Accueil » La Liturgie  »  Psaume de la messe du 12ème Dimanche ordinaire, année A
Psaume de la messe du 12ème Dimanche ordinaire, année A

(Lectio Divina, Lecture Priante)

Dans ton grand amour, Dieu réponds-moi

Esprit de Dieu, ouvre mon intelligence et mon cœur.

Le texte du psaume… Moi dans ce psaume…

Ma prière pour vivre dans la grâce du psaume…

8. C'est pour toi que j'endure l'insulte, que la honte me couvre le visage,

9. je suis un étranger pour mes frères, un inconnu pour les fils de ma mère.

10. L'amour de ta maison m'a perdu, on t'insulte et l'insulte retombe sur moi.

14. Et moi je te prie, Seigneur, c'est l'heure de ta grâce.

Dans ton grand amour, Dieu, réponds-moi, par ta vérité sauve-moi.

17. Réponds-moi, Seigneur, car il est bon, ton amour, dans ta grande tendresse, regarde-moi.

33. Les pauvres l'ont vu, ils sont en fête : « Vie et joie à vous qui cherchez Dieu »

34. Car le Seigneur écoute les humbles, il n'oublie pas les siens emprisonnés.

35. Que le ciel et la terre le célèbrent, les mers et tout leur peuplement.

Psaume 68/69

Une sélection de 8 versets dans un psaume de 37 versets, en trois parties.

1) Pour toi que j'endure l'insulte. Un suppliant crie sa détresse.

Le verset 10 laisse entendre que c'est un persécuté qui parle. L'amour de ta maison m'a perdu et l’insulte retombe sur moi. Au début du psaume (v.2-4), le priant est très clair sur sa détresse : Sauve-moi, mon Dieu : les eaux montent jusqu'à ma gorge ! … je descends dans l'abîme des eaux, le flot m'engloutit. Je m'épuise à crier, ma gorge brûle. Mes yeux se sont usés d'attendre mon Dieu. Dans la première lecture, le prophète Jérémie crie sa plainte de persécuté. Moi, Jérémie, j'entends les calomnies de la foule… La persécution, le rejet, les racontars, les « ont-dit » calomniateurs, rien n'a été épargné aux prophètes. Ni à tout le peuple dans toute son histoire.

Jésus, dans sa colère contre les marchands du Temple… Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. (paraphrase du v.10). Jésus, ce juste qui souffre sur la croix, pour la cause de Dieu, comme Job ou Jérémie ou notre psalmiste. Le psaume 22, les paroles du Christ en croix : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?… Moi, je suis un ver, pas un homme, raillé par les gens, rejeté par le peuple. Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête… Le grand cri de détresse, les malades, les malheureux de toutes sortes, les personnes âgées seules, les sans-abris, les migrants, les pays en guerre, les calamités, peut-être moi en ce moment ou dans le passé, ou un voisin, .etc.

2) Je te prie, Seigneur. Le suppliant se tourne vers son Dieu.

Moi, je te prie… réponds-moi… sauve-moi… Si on a la curiosité de consulter le psaume dans son entier, on tombe sur sept versets où le priant s'emporte et demande à Dieu vengeance, et même que ses ennemis soient supprimés ! Contexte de l'époque du psaume, où un premier jet de supplication s'exprime ainsi. Une telle prière peut-elle m'arriver ? Mais le priant va vite se redresser. Ces mots, ton grand amour, Dieu… il est bon ton amour. Et ce jet de prière confiante, Dans ta grande tendresse, regarde-moi. Ces paroles du psaume 102 souvent citées et qu'il est bon de méditer souvent, Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour.

3) Le Seigneur écoute les humbles. Et le suppliant il termine sa prière par une action de grâce.

La supplication tragique se termine par une action de grâce. Les cris et les imprécations des des parties précédentes sont à interpréter dans la lumière de cette finale. Une constante de la prière juive, la plainte culmine dans un grand merci, car le Seigneur écoute les humbles. Les pauvres… sont en fête. Le nom de Jésus signifie ''Dieu-sauve''. Le salut promis n'est pas un leurre, l'heure de Dieu viendra. La résurrection du Christ en est le gage. La destruction de toute force de mal est déjà effective en Christ. Pour nous, pour moi, il faut l'espérer et y travailler. Pour cela, un esprit en moi, l'humilité, la pauvreté. L'esprit des Béatitudes. Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi. Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.

Paul C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top