Lun-Ven: 16:30-18.30, Sam: 10:30-12:00
Messes : Sam 18:30, Dim 10:30
Psaume de la messe du 3ème Dimanche de l’Avent B (Magnificat)
Accueil » La Liturgie  »  Messes  »  Psaumes  »  Psaume de la messe du 3ème Dimanche de l’Avent B (Magnificat)
Psaume de la messe du 3ème Dimanche de l’Avent B (Magnificat)

(Lectio Divina, Lecture Priante)

Mon âme exulte en mon Dieu.

Magnificat (Luc 1,46s.)

  • Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur.
  • Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.
  • Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom.
  • Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
  • Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
  • Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour.

Ce poème du Nouveau Testament a la forme traditionnelle des psaumes d'Action de Grâce. Il ressemble au cantique d'Anne, rendant grâce à Dieu pour l’annonce de la naissance de Samuel (1 Samuel, 2s.). Dans la 1ère lecture de cette messe, d'Isaïe : Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Nous sommes dans la lignée spirituelle des ''Pauvres du Seigneur'', les ''anawim''. Dans la première lecture, les ''Pauvres du Seigneur'' : L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles... Les ''humbles''... Par rapport aux sages, aux savants... Je te loue, Père, d'avoir caché cela aux sages et aux savants et de lavoir révélé aux tout-petits. (Jésus, Luc 10,21)

Marie, humble servante. Dans l'Annonciation, Marie dit à l'ange : Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. Jésus, Dieu prenant la condition de serviteur, lavant les pieds de ses apôtres au soir du Jeudi Saint. Humilité, simplicité... Il y a dans la société des personnes en vue, des gens importants, des notables... même dans l’Église, dans une paroisse, dans une association ...  que le pape François met en garde contre ce qu'il appelle la ''mondanité''... Ne suis-je pas tenté de me considérer ainsi parfois ? Il y a aussi des gens de condition moyenne, les humbles, ceux dont on parle peu, ceux dont la spiritualité ou les dévotions ou je ne sais quoi me paraissent étrangères à mon niveau intellectuel, ou à ceci ou à cela, ou qui viennent d'ailleurs... Et moi ? Marie était de ceux-là, peu connue, perdue dans son petit village méconnu de Nazareth. La profession de Joseph faisait de lui un ''notable'', de la classe moyenne. Mais son attitude profonde en fait un ''pauvre du Seigneur'', acceptant d'accueillir, en toute simplicité et en toute confiance, Marie dans sa grossesse.

Dieu, sa miséricorde... sur ceux qui le craignent... La crainte de Dieu, en langage biblique, c'est le respect plein de tendresse  envers Dieu. La miséricorde, c'est ce sentiment qui vient des entrailles, sentiment de père et de mère. Comment suis-je participant à la miséricorde de Dieu ?

Les affamés... les riches. D'une part, les gens ordinaires, les humbles, ceux qui souffrent... d'autre part, les orgueilleux, les riches, les repus, les puissants... Marie est de la première catégorie. Une invitation à travailler dans le sens de Dieu, la justice, l'attention aux méprisés, la promotion des pauvres, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top